Sept jours avec Bach – l’intégrale

En avril 2020, en période de “confinement”, j’ai écrit pendant la semaine de Pâques un article par jour, pour inviter à l’écoute de la Passion selon Saint Jean de J.S. Bach. Vous pouvez retrouver ici le sommaire des sept articles, pour redécouvrir la série en entier, ou au fil des jours.

“Architecture théologique”: voilà qui décrit assez bien les Passions, et plus généralement l’oeuvre gigantesque des cantates de Bach. A l’apogée de sa carrière, pendant 27 années, la plus longue période de son activité musicale, et jusqu’à sa mort (1723- 1750) il élabore à Leipzig une somme musicale et théologique monumentale . Dans cette véritable orfèvrerie hebdomadaire des cantates, son projet initial est d’enchâsser, au zénith de chaque année liturgique -le temps pascal -un joyau: un oratorio monumental, une Passion. Une trajectoire musicale Ad Majorem Dei Gloriam, pour la plus grande gloire de Dieu – A.M.D.G. est une signature manuscrite de Bach . La Passion selon Saint Jean est le premier de ces joyaux, exécutée pour la première fois lors des Vêpres du Vendredi Saint de l’année 1724, première année de son service à Leipzig.

Durant ces sept journées avec la Passion selon Saint Jean (PSJ) adoptons le langage de l’architecture, de la géométrie dans l’espace, et du mouvement. Nous nous intéresserons, de manière générale, à la représentation de la communauté humaine dans cette Passion, dans ses différents états.

Bonne écoute, et bonne lecture !

Jour 1 : Ouverture – Herr, unser herrscher

Jour 2 : Ecce homo – Jésus, Pilate et la foule

Jour 3 : Clef de voûte – “Durch dein Gefängnis, Gottes Sohn”

Jour 4 : Pierre, un chemin de conscience – “Ach, mein Sinn”

Jour 5 : Tout est achevé- Es ist vollbracht

Jour 6 : Reposez en paix – “Ruht Wohl”

Jour 7 : Pâques – Allons, dépêchez-vous – Kommt, Eilet und Laufet BWV 249

Pin It on Pinterest